Quand ma patience atteint ses limites

Pour rentrer dans le vif du sujet, je dois vous avouer tout de suite, que je suis le genre de mère qui à un seuil de patience hyper limité par moment. J’essaie pourtant tant bien que mal d’être respectueuse et bienveillante envers mes enfants, mais il y a des fois où j’explose littéralement… à mon grand regret…

10h30, je décide de me poser sur mon ordinateur pour travailler un peu. Je demande donc aux enfants d’en profiter pour aller jouer calmement dans leurs chambres.

10h32, ils débarquent l’un après l’autre, en courant, en criant et en venant m’interrompre pour tout et n’importe quoi. À ce moment là, je sens l’agacement monter. Je leur demande donc une nouvelle fois de se calmer et de retourner jouer.

10h35, ils s’amusent de nouveau à se courir après dans toute la maison. Leandro tombe et se fait (un peu) mal. Je le console. Après ça, le seul réflexe que j’ai est de hurler après eux. Ils savent que c’est interdit de courir dans la maison…

10h38, je les entends se chamailler dans la chambre, ils crient, l’un d’eux se met à pleurer… Les voilà donc de retour dans le salon.

10h40, ils se battent pour la même bouteille d’eau… C’est alors que j’atteins mon seuil de tolérance maximal. Je sens la colère monter en moi, je me mets à crier, à hurler : « Vous me faites chier !!!!!!!!!!! Allez dans votre chambre !!!! »

En un fragment de seconde, j’ai explosé.

Et dans ce court laps de temps, j’ai pu voir de la peur à travers les yeux de mes fils, de la honte, de la tristesse…

Mais comment peut-on être aussi violent avec ses propres enfants ?

Sur le coup, on se dit qu’ils oublieront vite, mais c’est le genre d’acte qui blesse à tout jamais. Même si ce n’était que des mots. Ils resteront ancrés dans un recoin de leur cerveau et resurgiront un jour…

Alors oui, je suis humaine, j’ai le droit de craquer par moment. Mais je n’assume pas le fait de faire subir cela à mes enfants. Je suis moi aussi honteuse, triste et je m’en veux tellement de ne pas savoir gérer au mieux mes émotions.

Je me rends compte que le plus difficile en tant que maman de 3 enfants, c’est de savoir désamorcer les conflits entre eux et de leur apprendre à se canaliser par moment. Mais rien est acquis lorsque l’on devient parents. Le plus important est de savoir se remettre en question et de trouver des solutions face aux problèmes que nous rencontrons.

Et si comme moi, il vous arrive de vous mettre en colère, sachez que vous n’êtes pas un monstre… Ça nous arrive à tous un jour ou l’autre. Mais n’oubliez pas de vous excuser auprès de vos enfants et de leur expliquer pourquoi vous vous êtes mis dans cet état. Nos enfants sont plus intelligents que ce que l’on croit et ce peu importe l’âge.

De mon côté, en prenant un peu de recul sur ce qu’il s’est passé, j’ai compris que mes fils s’ennuyaient tout simplement et qu’ils avaient besoin d’un peu d’attention. Au lieu de hurler, j’aurai du leur proposer une activité ou un jeu de société par exemple. Je pense qu’en agissant ainsi, tout ce serait passé à merveille.

Mais je suis aussi consciente que la mère parfaite n’existe pas et que malgré tous nos efforts, il y a des moments où tout part en vrille. C’est la vie !

Des bisous à toutes les mamans et tous papas imparfaits

twinnymummy

 

15 commentaires sur « Quand ma patience atteint ses limites »

  1. Merci à toi pour ton partage. Il est vrai que vous les mamans blogueuses vous paraissez tellement infaillibles, vous parlez peu des problèmes que vous rencontrez, des difficultés…c est des fois culpabilisant pour nous. Alors merci de nous rendre normales !! 😉😘

    J'aime

  2. Bonjour, je me retrouve il y a quelques temps jusqu’au jour où j’ai eu un déclic, il m’a fallu un peu de temps pour comprendre pourquoi. En fait ils nous sortent de nos gonds pour avoir de l’attention alors j’ai appris à leur faire démarrer un jeu avant de me lancer dans une tâche et aussi de m’adapter à leur emploi du temps, 10h30 c’est plutôt l’heure où je leur donne mon attention, plus tôt dans la matinée je fais les choses pour moi ils sont plus calme

    J'aime

  3. Je te comprends
    Perso le mien et j’en ai qu’un malgré les explications qu’on peut lui donner si on ne fait pas comme il veut et quand il le veut c’est un chieur. Et franchement on prend sur nous mais désolée on est humaine et je suis humaine quand c’est trop ben moi j’explose .
    C’est pas bien mais c’est comme ça

    J'aime

    1. Oui c’est vrai. Mais c’est aussi bien de prendre du recul et de remettre en question également. D’essayer de comprendre pourquoi ils agissent ainsi… pas toujours simple mais parfois ça peut aider à apaiser les choses. Courage en tout cas !

      J'aime

  4. Comme toi il m’arrive de ne plus réussir à gérer mes émotions et avec 4 enfants à la maison dont une ado et une préado et deux bouts de choux de 5 ans et 3 ans qui ont un caractère bien trempé, comment dire…c’est très compliqué parfois de garder son calme. Je m’en veux et j’essaie au maximum de prendre sur moi mais pas toujours facile.
    En tout cas merci pour ton article car je me remet beaucoup en question et c’est rassurant de voir que l’on est pas seule dans cette situation. Mes enfants sont ce que j’ai de plus cher au monde et je les aime plus que tout mais il arrive qu’ils m’énervent et que je sorte de mes gonds.
    Bisous a toi et ta tribu

    J'aime

  5. Merci. On craque tous à un moment… souvent. La fatigue n’aide pas. On fait de notre mieux. Merci pour ce merveilleux article. Tu es super et sincère. Je t’adore.

    J'aime

  6. Merci pour cet article :). J’essaie de ne pas crier mais ca sort aussi parfois. Je n’avais jamais pensé à leur en parler, j’avais peur de remuer le couteau sous la plaie.

    J’ai l’impression pour désamorcer certains conflits il faut être un négociateur de l’ONU.

    J'aime

  7. Merci pour cette article plein de sincérité, je suis aussi maman de 3 garçons de 8, 6 & 2 ans et je me retrouve beaucoup dans vos articles, je travail de nuit et souvent quand ce moment de craquage arrive et que je redoute tant, ils me disent  » maman tu as pas bcp dormi on va être sage pour que tu te repose « . Et puis on fait un câlin

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s