STOP à l’épuisement maternel

stop

Il y a des jours où je suis à bout, je suis tellement fatiguée que mon corps ne suit plus. Je me traîne, n’ais le goût à rien, le peu de temps passé avec mes twinsou devient un calvaire, je n’en peux plus de les entendre crier, hurler, se disputer, pleurer… Je suis épuisée moralement et physiquement. Je ressens comme un poids, j’ai souvent du mal à respirer, comme si je portais le monde sur mes épaules. Cette sensation d’être sollicitée H24, le manque de sommeil qui s’accumule depuis bientôt 7 mois, me tue de l’intérieur… Mes enfants m’étouffent, ils m’usent, ils m’épuisent. 

Avoir des jumeaux, ce n’est pas toujours simple, avoir un bébé BABI, ça l’est encore moins.

Je suis en congé parental depuis mars 2012, avant ça j’étais en congé maternité, je n’ai donc plus vraiment de vie sociale depuis mai 2011 Vous me direz, c’est mon choix ! Je l’ai voulu de rester à la maison pour m’occuper de mes enfants, mais bon financièrement c’était tellement plus simple ainsi.

J’ai peu d’amies, le peu que j’ai, ne sont pas disponibles, les autres je les ai perdu en route depuis la naissance de mes twinsou, la maternité fait changer, soi-même mais aussi les autres.

Papsou est épuisé aussi, à cause du boulot, des heures supplémentaires en pagaille et des déplacements qui vont avec. Il est épuisé aussi par les enfants, les nuits entrecoupées, mais je pense qu’il est surtout fatigué de me voir dans cet état.

Je ne suis plus la même, moi-même, je ne me reconnais plus. Avant j’étais joyeuse, optimiste, souriante… J’avais la positive attitude ! Mais ça, c’était avant... Je ne suis plus moi, je me suis perdue en chemin depuis un moment déjà.

Mon comportement met en péril notre couple, papsou prend sûrement beaucoup sur lui, il me dit toujours qu’il m’aime malgré tout même si je ne suis pas toujours facile à vivre. Ça me fait mal au cœur pour lui, il ne mérite pas une femme comme ça, qui fait toujours la tête et n’a jamais envie de rien !

Mais pas facile de relever la tête lorsque l’on est au bord du gouffre.

En ce moment, je me sens complètement dépassée, je ne sais pas comment gérer mon temps, mon argent, mes enfants… Ma maison est dans un état qui laisse fortement à désirer, mon compte en banque voit rouge depuis trop longtemps, mon allaitement me tient tellement à cœur que j’ai peur de tout foirer à cause d’un coup de mou, je culpabilise car au fond ça me rend tellement heureuse. J’ai aussi le gros défaut toujours tout reporter au lendemain, les gens attendent toujours après moi.

À côté de ça, je rêve d’avoir du temps pour moi, du temps pour mon couple, du temps pour chacun de mes enfants. Je reflète souvent l’impression d’être une femme et une maman épanouie dans sa vie, mais j’en suis loin bien en réalité.

Bref, je perds pied, je ne sais plus où j’en suis et je ne sais pas par ou commencer pour sortir de là. D’en parler à mes amies Facebookiennes, me fait un bien fou. Bien souvent, on se comprend… On ne se connaît que via les réseaux sociaux mais on est si proche en même temps, car on vie et partage les mêmes choses.

J’aimerais être mieux organisée dans ma vie, ne plus vivre dans le stress des découverts, d’être patiente avec mes enfants, ne plus crier, prendre du temps pour eux, ne plus m’enfermer dans ma bulle, profiter du bon temps avec ma moitié et ma famille, profiter de la vie tout simplement car elle est si courte... et surtout lâcher prise ! 

Je pense me trouver une activité, à faire seule et aussi avec mes enfants. Trouver quelque chose qui pourrait me faire gagner 2-3 euros pour arrondir les fins de mois.

J’ai envie de m’en sortir, cet article n’est pas un appel à l’aide… J’ai juste besoin que l’on m’entende…

12 réflexions sur “STOP à l’épuisement maternel

  1. Très joli témoignage de ce qui est encore trop tabou : l’épuisement maternel … c’est justement le sujet de mon blog.
    Par où commencer pour aller mieux ? Dormir et reprendre des forces. Ça change tout !
    Je veux bien faire partie de ces personnes avec qui tu échanges, n’hésites pas à me contacter 😉
    Aussi, saches que nous sommes nombreuses à vivre cette situation. Ici, ça s’est passé comme ça http://epuisement-maternel.com/2014/02/18/temoignage-de-lucile-creatrice-du-blog/ Un an après, je vais beaucoup mieux …
    Courage, tu vas y arriver !

    J'aime

  2. Ma belle, tu sais ce que je vais te dire mais je te le redis comme même 😉 Lâche un peu prise, la maison ressemble au bronx et alors tu as des twins qui bougent et jouent .Tu as besoin de te reposer, de laisser des trucs en plan, de toute façon ils seront toujours là demain hein ? Passe par chez nous même avec eux et on va te faire une remontée de moral à base de chocolat, guimauve etc . Pour le compte en banque hélas j’ai pas de solutions miracles car entre paypal et moi on a une relation adultère :p

    J'aime

  3. S’en rendre compte c’est déjà bien : personnellement quand c’est arrive j’ai eu une opportunité professionnelle et j’ai foncé… Mais ma langouste avait 2 ans et les autres enfants étaient encore plus grands…
    Courage

    J'aime

    • Oui c’est certain que de s’en rendre compte est déjà un grand pas…
      Niveau professionnel, il est vrai que ça aide énormément, rien que le fait de retrouver une vie social et de casser la routine, ça aide beaucoup. Bébé doudoune n’a que 7 mois… Je ne me sent pas du tout prête à reprendre le chemin du travail pour le moment, j’ai encore besoin de temps 🙂

      J'aime

  4. Joli ecrit, joli courage ,car lavouer est tres dure peur du jugement est dieux c ke c facile detre juger surtt sur un tel sujet ki est encore trop bien tabou….ki est due a limage kon attribue a la femme a la mere ….oui etre maman parfaite c tres dure voir impossible gerer enfants maison fatigue c compliqué et prtt faut prendre sur soit parfois devant les gens montrer kon est heureuse car une maman na pas le droit de ressentir d choses negatif c pas possible ben si et tu le decris et ressume super bien oui c notre choix davoir fait d enfants ect….mais sa ve pas dire pour autant kon est heureuse non pas kon les aimes pas bien o contraire mais car on nous en demande trop due a limage de cette femme parfaite ki existe pas….merci pour larticle c tout moi et me sens moin seule de voir dautre maman passée par c moment la me reconforte

    J'aime

  5. Bonjour,
    On ne se connait pas, je suis tombée sur votre article je sais même pas comment…
    Mais j’ai bien l’impression que vous êtes en pleine dépression post partum. J’espère me trompée et que vous allez vite reprendre pied, en tout cas je vous soutiens du fond du cœur !

    J'aime

  6. Pingback: #Liebster Award | Twinny Mummy & Cie

  7. Merci beaucoup pour cet article dans lequel je me reconnais entièrement.
    C’est vraiment très dur et l’isolement n’aide pas… Pour ma part j’ai repris une activité deux heures par semaine, c’est pas grand chose, mais ces 2 heures là, ne sont que pour moi.
    Il y a des jours où je me sens tellement mal, épuisée, déprimée que je rêve de tout plaquer, mari, bébé, maison et partir loin.
    Je te souhaite plein de courage, continue à écrire c’est libérateur et on se sent moins seules.
    Merci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s